Les compléments alimentaires améliorent-ils les traitements contre les cancers ?

03.06.2021

NON,

Aucun complément alimentaire* n’a d’effet bénéfique prouvé pour traiter le cancer. Ils peuvent même avoir des effets toxiques sur l’organisme et nuire à l’efficacité des traitements.

L’origine de l’infox

Vitamines, minéraux, acides aminés, Oméga 3, extraits de plantes, entre autres, les compléments alimentaires sont nombreux et largement consommés malgré les messages de prudence des autorités de santé. Des études ont mis en évidence des effets néfastes sur la santé, y compris sur le risque de cancer et sur la perte d’efficacité des traitements. Près des 2/3 des femmes et 1/3 des hommes en France y ont pourtant recours à partir du diagnostic, et pour près de la moitié de ces consommateurs, sans avis médical (automédication)1,2,3.

Pourquoi est-ce une infox ?

Les experts estiment que dans l’état actuel des connaissances scientifiques, il n’est pas possible d’affirmer qu’un complément alimentaire peut lutter contre la maladie cancéreuse ou améliorer l’effet des traitements2. Quelques études ne font que suggérer un impact potentiellement positif de compléments alimentaires sur certains aspects du cancer. Mais elles sont rares, souvent menées sur un faible nombre de personnes donc sans réelle valeur probante, et peu détaillées. Certains compléments alimentaires n’ont d’ailleurs jamais fait l’objet d’études.

Pourquoi cette infox est-elle dangereuse ?

L’analyse d’études scientifiques robustes montre que la consommation de certains compléments alimentaires peut être dangereuse dans le cadre des soins du cancer. Par exemple, ceux à base de soja peuvent interférer dans le traitement de certains cancers du sein et les antioxydants pourraient avoir un effet protecteur des cellules cancéreuses ou réduire l’efficacité des traitements. D’autres effets nocifs ont également été détectés avec la vitamine E ainsi que le fer, l’acide folique et le sélénium à doses élevées1,2. Par exemple, une étude américaine menée en 2015 a montré une augmentation de la mortalité spécifique (mortalité liée au cancer d’origine) dans le cancer de la prostate avec des doses élevées de sélénium2.

La recommandation fondée sur les preuves scientifiques

Il n’est pas recommandé aux personnes atteintes de cancer de prendre des compléments alimentaires sans en discuter au préalable avec l’équipe médicale en charge du traitement. Les apports nécessaires doivent être prioritairement assurés par l’alimentation. La prise de compléments alimentaires est particulièrement pertinente en cas de déficit avéré en nutriments2 et alors prescrite par le médecin.

à retenir

La prise de compléments alimentaires pendant un cancer peut s’avérer dangereuse et réduire l’efficacité des traitements anticancéreux. Il faut toujours solliciter l’avis d’un professionnel de santé avant d’en consommer.

*Les compléments alimentaires évoqués ici ne concernent pas les compléments nutritionnels oraux ou les compléments diététiques prescrits à des fins médicales et pour lesquels des effets bénéfiques pour les patients ont été démontrés.

Sources

1  Dupuy-Maury F : Compléments alimentaires : démêler le vrai du faux. Science et santé (Inserm) n°23, janvier - février 2015.
2  Impact des facteurs nutritionnels pendant et après cancer. Rapport, collection État des lieux et des connaissances, Institut national du cancer, septembre 2020.
3  Pouchieu C, Fassier P, Druesne-Pecollo N, Zelek L, Bachmann P, Touillaud M, Bairati I, Hercberg S, Galan P, Cohen P, Latino-Martel P, Touvier M : Comportements alimentaires des patients atteints de cancer ou en rémission dans la cohorte NutriNet-Santé : focus sur la prise de compléments alimentaires, Nutrition Clinique et Métabolisme. Vol. 28, Supplément 1, Décembre 2014, Pages S42-S43.

Je souhaite être alerté par mail dès qu’une nouvelle infox est publiée

Soumettre une infox

Sélectionner le thème
0 / 500